CONTACT

Les actualités du territoire

19 Octobre 2022

CUD

Zuydcoote - Réhabilitation de la Ferme Nord

La Ferme Nord va devenir un haut lieu d'accueil touristique

À l'abandon depuis le milieu des années 1980, la Ferme Nord, exemple unique en France de ferme industrielle, est appelée à devenir la «Maison du grand site des Dunes de Flandre». Sa réhabilitation, prise en charge financièrement par la Communauté urbaine de Dunkerque, bénéficie de l'accompagnement de la Fondation du patrimoine.

C'était en 1910. Créé sous l'impulsion du maire de Saint-Pol-sur-Mer de l'époque, Georges Vancauwenberghe, le sanatorium de Zuydcoote (aujourd'hui, Hôpital maritime de Zuydcoote), niché au cœur des dunes, est inauguré. En même temps, une ferme industrielle, exemple unique en France et en Europe aujourd'hui encore, est bâtie à proximité afin que les fruits, céréales et légumes qui y sont cultivés et le bétail qui y est élevé puissent servir à la confection des repas des malades et du personnel. Une sorte de circuit court avant l'heure.

De cette ferme, à l'abandon depuis le milieu des années 80, ne reste plus que la partie nord, d'où son nom de «Ferme Nord». Elle est composée de plusieurs bâtiments à l'architecture remarquable, réalisée en maçonnerie brique traditionnelle en rouges barres (alternance de briques en terre cuite rouge et de briques de sable blanches). Longtemps propriété du Département, le bâtiment a été racheté par la communauté urbaine de Dunkerque en 2005. 

La Collectivité, qui travaille sur un projet de réhabilitation de l'édifice depuis 2015, va désormais le concrétiser pour lui donner une deuxième vie. Il est appelé à devenir la Maison du grand site des Dunes de Flandre, avec une forte vocation touristique. Pour cela, la Communauté urbaine est accompagnée par la Fondation du patrimoine qui a ouvert un appel aux dons et au mécénat dans le cadre de l'appel à projets de l'Etat pour «réinventer le patrimoine».

Une phase une à 9 millions d'euros

Une première phase de travaux devrait être enclenchée dès 2023 pour mettre le bâtiment hors d'eau et en sécurité. Ensuite, la réhabilitation se fera en deux temps. D'abord, à partir du 2e semestre 2023, les bâtiments nord seront rénovés, sous maîtrise d'œuvre du cabinet d'architecte lillois, Maes, spécialiste du patrimoine ancien. Leur partie «administrative» devrait accueillir les gardes départementaux, le CPIE (une association environnementale) et le Syndicat des Dunes de Flandre. Le bâtiment principal, lui, sera dédié à l'accueil des randonneurs et des touristes. Ce sera aussi un lieu d'exposition, de médiation et d'information. Le sous-sol sera un «lieu muséal» en rapport avec l'opération Dynamo, la Batterie et les épaves de bateaux de Zuydcoote. La livraison de l'équipement est prévue pour la fin 2024.

La 2e phase, qui concerne la partie sud des bâtiments, interviendra plus tardivement. Toutefois, il est acté qu'ils auront vocation à accueillir de la restauration, de l'hébergement touristique, voire même des commerces d'artisans locaux. Le projet est encore à l'étude. Une vingtaine d'étudiants de l'Ecole d'architecture de Lille planchent sur le sujet en concertation avec les services de la Communauté urbaine qui sont déjà en recherche d'investisseurs privés. L'appel aux dons et au mécénat lancé par la Fondation du patrimoine* devrait permettre de contribuer au financement des travaux dont la seule phase une est estimée à 9 millions d'euros.